Le chocolat, péché mignon des Prix Nobel ?

Il y a souvent confusion entre corrélation et relation de causalité.
Dans cette séance, les élèves doivent exploiter un graphique représentant le nombre de prix Nobel obtenus par plusieurs pays en fonction de leur consommation de chocolat.
La conclusion que donnent la plupart des élèves est : consommer du chocolat rend plus intelligent. On peut ainsi formuler des conseils alimentaires.
On montrera par la suite que s’il y avait bien corrélation, la relation de cause à effet n’a pas été testée.
Nous ne pouvions donc pas conclure à l’effet du chocolat sur l’intelligence et encore moins formuler des préconisations alimentaires

Fiche à télécharger :

Le chocolat, péché mignon des Prix Nobel